• Page Facebook
  • Google Plus
  • Twitter

Citation

L’expérience est une bougie qui n’éclaire que celui qui la porte [Confucius]

Archives

  • 2019
  • 2018
  • 2017
  • 2016
  • 2015

Donne 4

Donne 4

D’après Le Tarot n°4 (Septembre 2006)

ATTAQUE (EST) :

Quel écart ? Et pourquoi ?
La seule coupe possible est à . Pour laisser le minimum de levées à la défense en profitant d’une mauvaise entame du fond, on peut garder le C et le V♠. On écarte alors le V♣ (dans le chien) et le 6♣
L’écart pourrait donc être : C, 10, 7 et 6 / ♣ V et 6.

Quelle ligne d’attaque adopter ?
Il convient d’adopter une jouerie offensive à l’Atout en jouant le 13A dès que possible, pour laisser un minimum de levées d’atouts à la défense et pour essayer de prendre le Petit si la répartition est favorable (il ne manque que 20, 18 et 16).
Dans les couleurs, jouer sous les Rois pour éviter les charges ultérieures.

Faut-il montrer la poignée ?
Oui car même en étant pessimiste (trois ♠ perdus, deux perdus, deux levées d’atouts et Petit sauvé) le preneur peut difficilement chuter.

DÉFENSE :

Quelle entame sera effectuée par le joueur NORD ?  Et pourquoi ?
L’entame qui s’impose est celle du 18 d’Atout. Celui-ci fera forcément tomber un gros atout au preneur (car Nord possède l’Excuse). Peut-être le 18 fera-t-il aussi tomber un gros atout (19 ou 20) de la défense mais, de toutes façons, l’effet serait le même en cas de chasse lancée par le preneur.
L’entame dans le doubleton ♠ est plus aventureuse et elle a peu de chance d’aboutir au sauvetage du Petit.

ÉTUDE DE LA DONNE

PLI NORD OUEST SUD EST COMMENTAIRES
1 *18A 20A 5A 21A 18 et 20 mariés à l’entame : du pain béni pour le preneur !
2 3A 2A 7A *19A EST possède maintenant 2 Atouts maitres et il doit tenter sa chance.
3 Exc 12A 8A *17A Pas de chance : le 16 est 4ème et le Petit est sauvé par l’Excuse.
4 1A 16A 11A *13A EST joue le 13A pour purger les Atouts et obtenir une éventuelle défausse à ♠ ou à .
5 As♣ *3♣ 7♣ R♣ OUEST joue ♣ pour annoncer sa tenue. Il n’a d’ailleurs pas vraiment le choix de l’entame.
6 2♠ 3♠ D♠ *9♠ Le preneur joue en dessous pour essayer d’affranchir son Valet.
7 2♣ 4♣ *8♣ 6A Retour ♣. L’entame à sous la Dame aurait été possible mais risque d’impasse du preneur s’il possède C et R.
8 7♠ 5♠ 10♠ *8♠ Toujours la même stratégie pour affranchir le V♠
9 C♣ 9♣ *5♣ 9A Et encore un peu de ♣ !
10 V 6♠ C♠ *V♠ Le preneur joue le V♠ plutôt que le R♠ afin d’éviter double charge sur le Valet.
11 7 V *10 8 SUD évite toujours l’entame à et ouvre (un peu dans le vide)
12 As *10♣ 9 10A Et encore un peu de ♣ !
13 D As D *C Pas grand chose d’autre à faire que de jouer C pour faire tomber la Dame.
14 *2 3 8 *4A Fin du coup. Le preneur peut maintenant fermer.
15 3 2 As♠ *14A
16 9 4 4♠ *15A
17 9 5 4 *R♠
18 R D♣ 5 *R
T -78 -78 -78 234 Le preneur gagne de 4 pts (et il marque la poignée).

CONCLUSION

Le preneur l’emporte mais de justesse. Il n’a pas démérité mais la défense a été excellente en réussissant le sauvetage du Petit grâce à l’inspiration de l’entame du 18.

D’après Le Tarot n°4 (Septembre 2006)