Home » Donne 2

  • Page Facebook
  • Google Plus
  • Twitter

Citation

Apprendre, c’est déposer de l’or dans la banque de son esprit [Shad Helmstette]

Archives

  • 2019
  • 2018
  • 2017
  • 2016
  • 2015

Donne 2

Suivi 2

D’après Le Tarot n°2 (Février 2006)

ATTAQUE (OUEST) :

Quel écart ? Et pourquoi ?
Pour espérer gagner un tel jeu, il faut pouvoir jouer Atout, d’abord pour les marier en défense et, qui sait, prendre miraculeusement le Petit (on peut toujours rêver !)
Par ailleurs, espérer affranchir une Dame de ♣ 5ème avec cette maigre qualité d’atouts est un plan de jeu guère viable. Il faudrait alors rester sur la défensive en poussant la couleur, au risque d’affronter une tenue ou une surcoupe.
Il faut donc se débarrasser d’un maximum de cartes perdantes en écartant tous les ♣.
L’écart sera donc : ♣ 3, 4, 6, 9 et D / 10 (ou bien alors ♣ 3, 4, 6, 9 et D / ♠ 3).

Quelle ligne d’attaque adopter ?
Jouer atout. Tout d’abord pour récupérer la maitrise des atouts et aussi pour laisser la défense se tromper dans les entames ou ♠. Le 21 de l’ambulancier serait une aubaine pour placer l’excuse.

Faut-il montrer la poignée ?
Non, sauf sur entame R  qui permettrait de placer une Excuse gratuite. Mais il y a trop de cartes perdantes dans le jeu d’attaque (trois + deux ♠ + au moins 3 atouts)

DÉFENSE :

Quelle entame sera effectuée par le joueur NORD ? Et pourquoi ?
Devant le preneur et avec une coupe, l’entame la plus logique est celle de la couleur forte : le 2 de pour annoncer la Dame.

ÉTUDE DE LA DONNE

PLI NORD OUEST SUD EST COMMENTAIRES
1 *2 R 9 As Le preneur pourrait faire une impasse au Roi sur cette entame annonçant un honneur mais c’est plutôt risqué.
2 20A *13A 15A 10A L’attaquant suit sa ligne de jeu et commence à affranchir ses atouts
3 *21A Exc 1A C Face aux velléités du preneur, Nord se voit contraint de tirer le 21 afin de sauver un éventuel Petit. Est défausse en tenant compte de l’entame de la partie.
4 *3 2A 7A V
5 As 6 *8 R Est prend les choses en main avec R. Ce roi étant second, il doit être joué.
6 12A 14A As♣ *2♣ Coupe à ♣ très probable pour le preneur mais surprise : Nord coupe aussi.
7 5A *11A 16A R♣ Très mauvaise nouvelle pour le preneur : la défausse du R♣ par Est qui n’avait qu’un atout.
8 4A 6A *5♣ *7♣ Le preneur connait maintenant la répartition des atouts : le 18 est très certainement second en Sud.
9 As♠ *3♠ 5♠ 10♠ Le preneur joue les perdantes en espérant raccourcir Sud
10 2 3A C♣ *8♣ Est poursuit la pression ♣ ce qui permet la défausse de Nord afin de sauver la D
11 7 *10 3 4 Petit coup technique jouer le 10 au lieu de Valet pour espérer rester en main et rendre la main ensuite en Sud à l’atout.
12 4 *19A 9A 5
13 D *17A 18A V♣
14 4♠ V♠ *9♠ 2♠ Sud en main n’a d’autre choix que le retour ♠
15 D♠ *V C C♠ Dernière charge possible pour la défense.
16 6 D *5 8 Ouest ferme
17 8♥ *R♠ 6♠ 7♠
18 7 *8A 9 10♣
T 64 -192 64 64 Chute inéluctable du preneur au vu de la répartition désastreuse du jeu.

CONCLUSION

L’attaquant a fait ce qu’il a pu… Consolation pour lui, l’autre écart (garder les ♣) aurait été encore plus catastrophique. Et ne pas montrer la poignée était une bonne chose.

D’après Le Tarot n°2 (Février 2006)